Loading...

Blog

Communication écrite

Question du vendredi dans une agence éditoriale

Friday scoop : le vendredi est LE jour où il ne faut surtout pas procrastiner.

(Pour celles et ceux qui auraient un doute sur la définition de « procrastiner », il s’agit de remettre au lendemain ce que l’on pourrait faire le jour-même.)

« Mais pourquoi donc le vendredi est-il le jour de la non-procrastination ?», vous demandez-vous, fous d’impatience à l’idée d’apprendre quelque chose. 

Si, si, « fous d’impatience » est la bonne expression ! Je vous ai senti tressaillir, certains ont même pensé : « De tels décasyllabes [Mais-pour-quoi-donc-le-ven-dre-di-est-il/le-jour-de-la-non-pro-cra-sti-na-tion] doivent provoquer, c’est évident, une réponse fracassante ! ». Certains plus « classiques » n’ont pas trouvé le déca-rythme, défendant envers et contre tous, la beauté de la diérèse sur « procrastination » qu’ils prononcent donc « pro-cra-sti-na-ti-on », mais, curieux de nature, ces classiques patentés, mais peut-être très tentants, se demandent bien quel est le lien à établir entre « vendredi » et « procrastination ».

 

Et chacun de répéter la question à sa manière :

« Mais pourquoi donc le vendredi est-il le jour de la non-procrastination ? »

« Mais pourquoi donc le vendredi est-il le jour de la non- pro-cra-sti-na-ti-on ? »

 

La réponse est déconcertante de simplicité :

Pour éviter d’avoir à travailler le samedi, eh pardi !

 

 

« Tout ça pour ça… », diront les plus grognons.

« Mouais, peut mieux faire… », commenterons les plus optimistes 😉

« … Ah oui, ça y est ! J’ai compris ! », se réjouiront les plus lents.

« Bon au moins elle l’a fait… », dira Aurelie Gérardin de http://revealingtrip.com

 

Bon week-end à présent !

 

#rédaction #écriture #rédactiondecontenu #brandcontent #trèscontente #rédactrice #communicationécrite #marseille #paris #bravoàceuxquilisentleshastgagsjusquaubout